IMPÔT SUR LA RÉUNIFICATION

IMPÔT SUR LA RÉUNIFICATION

2010-08-16

 

Lors du discours qu’il a prononcé à l’occasion de la fête de l’indépendance, le président Lee Myung-bak a déclaré : « La réunification des deux Corées se réalisera certainement un jour. Il est d’ailleurs temps, à mon avis, de prendre les mesures nécessaires pour préparer la réunification, en établissant par exemple un impôt sur la réunification ». Ce n’est pas la première fois que l’idée d’une telle taxe est suggérée, mais c’est, en tout cas, la première fois que le président se prononce à son sujet.

Coût de la réunification
Toute réunification a un coût économique. La gestion d’un tel processus entraîne un certain nombre de dépenses dont celles liées tout d’abord à l’aide alimentaire et médicale. A cela s’ajoutent les dépenses de l’après-réunification, nécessaires pour fusionner les deux pays aux niveaux politique, militaire, économique, social et culturel. En outre, il faut des investissements afin d’améliorer le PIB du côté le plus démuni (dans le cas coréen, c’est le Nord) et permettre de réduire l’écart qui existe entre les niveaux de vie. En somme, ce sont les trois éléments qu’il convient théoriquement de prendre en compte pour estimer le coût de la réunification. Or, il apparaît que le calcul du coût réel est plus complexe que cela et il y a donc des désaccords sur le résultat. En particulier, les avis sont partagés quant à la durée à considérer : considère-t-on seulement le moment de la réunification ou bien un laps de temps plus long (par exemple, jusqu’à ce que le pays réunifié ait totalement digéré les conséquences de cette union) ? En outre, tout dépend de la façon dont la partie Nord vivra cette réunification : va-elle s’effondrer ou bien va-t-elle progressivement réduire l’écart avec le Sud ?

[ Estimation du coût de la réunification ]

Charles Wolf (Rand Corporation) 1 300 milliards d’euros Le PIB par habitant est de 15 600 euros en Corée du Sud, alors qu’il n’est que de 546 euros en Corée du Nord. La Corée du Sud compte 48 millions d’habitants, et la Corée du Nord, 24 millions. C’est à partir de ces chiffres qu’on peut évaluer le prix à payer pour que le Nord rattrape son retard par rapport au Sud.
Peter Beck (Université Stanford) Entre 1 500 et 3 900 milliards d’euros Dépenses nécessaires sur 30 ans pour permettre aux Nord-coréens d’avoir un revenu égal à 80% de celui des Sud-coréens.
Institut de recherche en économie Samsung 360 milliards d’euros Estimation de 2005.
Institut sud-coréen des finances publiques Entre 7 et 12% du PIB Coût considérant les 20 années suivant la réunification.

Impôt sur la réunification
Cela fait 20 ans que l’Allemagne a été réunifiée, mais aujourd’hui encore, le coût de la réunification reste un sujet constamment évoqué. Certains considèrent le prix de la réunification comme « désastreux ». D’après les chiffres donnés par le gouvernement allemand, la réunification a coûté 835,4 milliards d’euros entre 1991 et 1999, soit 92,8 milliards d’euros annuellement. Des experts allemands affirment d’ailleurs qu’il y aura encore des dépenses liées à la réunification jusqu’en 2019. C’est pourquoi toute réunification doit être minutieusement préparée pour éviter un désastre ; certains insistent sur le fait que le coût doit être anticipé, et cela sous la forme d’un impôt. Néanmoins, l’idée d’une nouvelle taxe n’est jamais bien populaire.

[ Controverse ]

Général Il est nécessaire de considérer un nouvel impôt pour faire en sorte de faciliter la réunification.
Contexte Le fait d’aborder la question de la réunification alors que les relations intercoréennes sont tendues peut provoquer un malentendu : cela peut suggérer que Séoul prévoit l’effondrement de son voisin. La Corée du Nord protestera et la Corée du Sud sera elle-même divisée.
Réticences devant le nouvel impôt Le contribuable s’opposera sûrement à une augmentation des impôts, qui sont déjà perçus comme lourds.
Méthodes possibles • Remettre en vigueur ledit impôt sur la défense paraît être le moyen le plus simple. Toutefois, le nom de cet impôt a une connotation hostile ; la formule « impôt sur la réunification » donne, elle, l’image d’une réunification par l’intégration.
• La TVA sud-coréenne (10%) est très faible par rapport à la moyenne enregistrée dans les pays de l’OCDE (17%). On peut donc créer un fonds pour la réunification en augmentant la TVA.
• Les impôts et taxes divers ne sont pas le seul moyen de dégager des fonds. On peut aussi simplement créer des fonds publics réservés à la réunification.

 

Advertisements
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s